Communauté de paroisses catholiques de Soultz-sous-Forêts

Historique de la chapelle d'Oberkutzenhausen

 

 

Oberkutzenhausen

 

 

chapelle oberkutz int 3

 

 

chapelle oberkutz int 2

 

 

chapelle oberkutz int 1

 

La chapelle Notre-Dame de la Paix, à Oberkutzenhausen

     Il y a longtemps, bien avant la révolution, se dressait à Kutzenhausen une petite chapelle votive dédiée à Notre-Dame de la Paix et à l’Immaculée Conception. Elle se trouvait »à gauche du pont en pierre, entre Kutzenhausen et Feldbach ».

 

     Cette chapelle a été restaurée en 1784 et bénie le 16 mai de la même année. Par le curé de la paroisse Rauch. Une première messe y a été dite le 30 juillet 1785 par le curé Mehl et le 13 novembre, une petite cloche y a été installée.

 

     En 1792, la chapelle a été entièrement détruite par les révolutionnaires, la cloche a disparu. Cependant la statue de la vierge a été vraisemblablement sauvée et cachée par un habitant du village. En effet, sous le toit du presbytère, on a trouvé plus tard une ancienne statue de la vierge portant trois dates de restauration : 1750 -1791- 1860. D’après les experts en art religieux contactés par le curé de l’époque, la statue qui date du début du XVIIIème siècle est un objet de valeur. Elle pourrait donc trouver sa place dans une nouvelle chapelle.

 

     En cette année 1938, des rumeurs de guerre se font de plus en plus précises. L'inquiétude grandit, l’idée de construire une chapelle aussi. Le curé, le conseil de fabrique et toute la population catholique décident ensemble sa construction. La nouvelle chapelle permettrait aux personnes âgées ou malades d’Oberkutzenhausen qui ne sont pas en mesure de se déplacer à l’église paroissiale de Kutzenhausen d’assister plusieurs fois à la messe durant l’année.

 

     On a choisi les plans de l’architecte Muller de Colmar. Le couple Jean-Baptiste Batt-Hauswirth cède le terrain gratuitement. La chapelle ne doit jamais remplacer l’église paroissiale et c’est le curé de la paroisse qui décide des messes.

 

     En juin 1939, le curé André Merg écrit dans le livre de la paroisse que toutes les autorisations de l’évêché et de la préfecture sont obtenues. Hélas, lorsque les travaux sont à peine commencés, la guerre éclate. Le chantier est arrêté. Ce n’est qu’en janvier 1946 que les travaux de construction reprennent. Fin août 1950, la charpente est montée. Les quêtes continuent auprès des habitants et des amis. La JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) organise des fêtes et des pièces de théâtre. Fin août, grâce à la bonne volonté des habitants, et la générosité des donateurs, le curé Knauer espère bénir la chapelle encore avant la fin de l’année.

 

     Le 4 novembre 1951, la chapelle est bénie en présence de l‘évêque Mgr Jean-Julien Weber, du doyen de Soultz-sous-Forêts le chanoine Julien Imbs, du curé Knauer, des anciens curés de la paroisse de Kutzenhausen, de nombreux curés des paroisses environnantes, de plusieurs personnalités civiles dont le maire Martin Heintz et du conseil municipal, du conseiller général et maire de Merkwiller-Pechelbronn Frédéric Schiellein, du vitrier Heitzmann et de toute la population.

 

     La statue de la vierge a été portée en procession à travers Kutzenhausen, Feldbach, Soultz et Merkwiller jusqu’à son nouvel emplacement à la chapelle d’Oberkutzenhausen dédiée à Notre-Dame de la Paix.

 

     L’autel en grès des Vosges a été financé par deux jeunes hommes : Edouard Esch et Joseph Schweickert revenant de Tunisie. Les vitraux réalisés par le vitrier Heitzmann de Strasbourg ont été payés par les familles Batt, Hauswirth, Keller Kuhnmunch, Wilhelm et madeleine Friedrich, les lustres et les candélabres par la famille Wengert. La porte d’entrée a été offerte par la commune, tandis que la cloche a été apportée par les soldats américains pendant la guerre.

 

     La chapelle est entretenue régulièrement par des bénévoles de la paroisse, propriétaire des lieux.

 

     Récemment, un artisan de Preuschdorf a rénové gratuitement la toiture. Par ailleurs, trois jeunes hommes d’Oberkutzenhausen, les frères Fabien et Sébastien Herrmann et Claude Pfifferling ont fabriqué bénévolement de nouveaux bancs pour remplacer les vieilles chaises, le bois ayant éqté payé par des dons. La propreté intérieure et extérieure est également assurée par des bénévoles.

 

     Le curé en charge de la paroisse y vient pour dire une messe toutes les deux semaines.

 

     La colombe de la paix peinte au-dessus de l’entrée est l’œuvre de l’artiste Thèo Sauer

 

     Au-dessus de la porte sont inscrits les mots latins : Urbem tuam Virgo servam a peste, fame et bello. Votum omnium est. Amen.

 

     Pendant plus de vingt ans, une fête de la paix a été célébrée tous les ans en date du 8 mai.