Communauté de paroisses catholiques de Soultz-sous-Forêts

Historique de l'église de Leiterswiller

L’église Saint-Joseph de Leiterswiller

 

               Lorsqu’en 1893 l’église simultanée s’avère trop petite, les catholiques de Leiterswiller décident d’édifier leur sanctuaire par leurs propres moyens. Le curé Andrés, domicilié à Rittershoffen, conçoit le plan et l’ornementation de la construction et dirige les travaux, tout en y contribuant financièrement. Les pierres sont charriées depuis les carrières de Langensoultzbach avec le concours de paysans protestants disposant d’attelages à chevaux. Le tailleur de pierre habite alors au village. L’église sera consacrée, après quatre années de complications administratives, le 17 juin 1897, par Mgr Marbach, et dédiée à St Joseph. Les catholiques font alors don des 400 marks que la paroisse protestante leur devait au titre de la fin du simultaneum.

 

               L’édifice est doté d’un chœur néogothique, d’une nef à vaisseau unique et d’un clocheton surplombant l’entrée. L’ancien autel en marbre, endommagé pendant l’opération Nordwind, en janvier 1945, a été remplacé par un autel massif en grès. Au-dessus du portail, dont le tympan représente la Sainte Famille, l’inscription « Bete und arbeite » invite à la prière et au travail. Les statues des parents de Marie, Joachim et Anna, encadrent cette composition.

 

               Le carillon de l’église se compose de deux cloches de 91 kg et 150 kg. La plus petite, baptisée en 1900 (l’autre le sera en 1924), porte l’inscription : « Ich gehöre der Kirche, der Kirche des heiligen Joseph. Wenn ich laüte rufe ich euch zu den heiligen Geheimnissen. Folgt meiner Stimme. » « Répondez à mon appel à célébrer les saints mystères. »

 

 

 

Leiterswiller